Les syndicats et la vente à la découpe des conditions de travail

20 février, 2022 · Actualité

Référendum syndical chez Ford Almussafes en début de semaine. Chaque fois que les syndicats organisent une vente aux enchères à la baisse des conditions de travail, ils recourent à la cérémonie d'atomisation et de réduction au silence de l'urne et du bulletin secret, une alternative "démocratique" à la discussion ouverte et au vote à main levée lors d'une assemblée collective... de peur que l'on s'aperçoive qu'il existe un intérêt collectif capable de s'imposer face à la peur individuelle.
Référendum syndical chez Ford Almussafes en début de semaine. Chaque fois que les syndicats organisent une vente aux enchères à la baisse des conditions de travail, ils recourent à la cérémonie d'atomisation et de réduction au silence de l'urne et du bulletin secret, une alternative "démocratique" à la discussion ouverte et au vote à main levée lors d'une assemblée collective... de peur que l'on s'aperçoive qu'il existe un intérêt collectif capable de s'imposer face à la peur individuelle.

Les idées et même les expressions du bidenisme commencent à s’infiltrer dans la propagande étatique européenne. La plus frappante concerne les avantages supposés des « syndicats forts ». Selon Biden, la faiblesse des syndicats aux États-Unis a permis aux grandes entreprises automobiles de convertir la multilocalisation en dumping salarial. Cependant, l’expérience européenne nous dit exactement le contraire : au sein de l’UE et même au sein d’un même pays, dans les secteurs où les syndicats sont « forts », ce sont les syndicats eux-mêmes qui organisent la concurrence entre les usines d’une même entreprise et la vente aux enchères à la baisse des conditions de travail.

La santé mentale et les travailleurs

30 septembre, 2021 · Actualité · Marxisme

santé mentale

La France remboursera les rendez-vous liés à la santé mentale ; en Espagne, une loi est en préparation s’engageant à mettre en place et à équiper un système de soins qui aujourd’hui n’offre guère plus que des listes d’attente et des médicaments en pleine épidémie responsable de plus de 200 tentatives de suicide par jour et dans un contexte où 2 millions de personnes sont sous anxiolytiques quotidiens. Mais aucune loi ne va arrêter la broyeuse dans laquelle les conditions de vie et de travail se sont transformées. Seules l’organisation et la lutte collectives peuvent y parvenir.

Vaccination obligatoire: d’où vient l’opposition ?

9 août, 2021 · Actualité

Vaccination obligatoire: d'où vient l'opposition ?
Vaccination obligatoire: d'où vient l'opposition ?

Ce week-end, il y a eu plus d’une centaine de manifestations en France contre la vaccination obligatoire des personnels de santé, des soignants et d’autres groupes comme les sapeurs-pompiers. Dans toute l’Europe, les médias encouragent le même débat.

Le “pass sanitaire” et le retour des “sorcieres”

1 août, 2021 · critique de l'idéologie

Manifestation contre l'instauration d'un passe sanitaire.
Manifestation contre l'instauration d'un passe sanitaire.

En France, les manifestations contre le pass sanitaire ont consolidé une base sociale initialement hétérogène autour d’un discours qui amalgame, depuis les antivax, les libertariens réactionnaires, les pseudosciences, le féminisme, le conspirationnisme, le nationalisme et l’antisémitisme. Pas d’esthétique néo-fasciste ou de gaullisme ringard. Bien au contraire : beaucoup de travailleurs sociaux, des îlots de gilets jaunes et d’anarchistes et beaucoup d’adeptes de la « France Insoumise ». Ils sont nombreux, mais ils restent une minorité excentrique, idéale comme ennemi cohésif pour le macronisme, qui peut ainsi se parer d’habits rationalistes. Et pourtant, c’est un mouvement hautement significatif du moment historique et de la culture que celui-ci dégage.

Coup d’Etat en Tunisie : questions et réponses

29 juillet, 2021 · Maghreb

Célébration du coup d'Etat en Tunisie
Célébration du coup d'Etat en Tunisie

Un coup d’État a eu lieu en Tunisie. Après une journée de manifestations anti-gouvernementales dans tout le pays, le président tunisien Kais ben Saïd, soutenu par les dirigeants militaires et les syndicats, a suspendu le parlement, rappelé le Premier ministre Mechichi et privé le parti au pouvoir de son immunité. Les islamistes évincés du pouvoir dénoncent un coup d’État et la fermeture de la branche locale de la chaîne qatarie Al-Jazeera est utilisée comme preuve de répression. Le Qatar, la Turquie et les médias européens appartenant aux capitaux qataris, comme El País en Espagne, demandent à Saïd de rétablir le Parlement. La France et sa presse, en revanche, soutiennent le Président et se réjouissent de cette opportunité. Qu’est-ce qui se cache derrière le coup d’État en Tunisie ? Qu’est-ce que cela signifie pour les travailleurs ?

La classe continue à se battre partout dans le monde

12 décembre, 2020 · Rapport hebdomadaire

Les grèves ont continué d’éclater et de se répandre dans le monde entier, indépendamment du semblant de nouvelle normalité propagé par les médias. Il y a des milliers de grèves et une multitude de luttes locales, mais une bonne partie d’entre elles répondent aux phénomènes mondiaux du moment, comme les effets de la pandémie du covid sur les systèmes de santé et d’éducation. Voyons quelques exemples de la réaction de la classe ouvrière dans le monde entier et de la réaction des syndicats qui tentent de la maîtriser.