Rapport hebdomadaire

Pandémie, grèves et vaccins

14 septembre, 2020 · Rapport hebdomadaire

L'augmentation des hospitalisations, les grèves en cours et l'échec du vaccin d'Oxford ne sont pas des événements isolés. Que va-t-il se passer ensuite ? Une augmentation de plus en plus nette de toutes ces contradictions, les États et les médias essayant de repousser la réalité de la pandémie et de ses conséquences et rendant les luttes des travailleurs encore plus effrontément invisibles. Et à l'horizon, le besoin pressant d'auto-centralisation et d'extension des luttes.

Le déclin des pays émergents

31 août, 2020 · Rapport hebdomadaire

Fernandez et Pinera s'entretiennent par vidéoconférence cette semaine.

L'Argentine, la Turquie ou l'Afrique du Sud, économies semi-coloniales triomphalement présentées comme "émergentes" depuis des années, sortent d'une décennie où elles ont perdu du poids dans le capital mondial, pour entrer dans une nouvelle et dangereuse phase de crise.

La guerre en suspens

24 juillet, 2020 · Rapport hebdomadaire

Nous vivons dans un mélange de blocus généralisé de l'information et d'intoxication. Rompre ce blocus alimenté par le mensonge et la demi-vérité, en ouvrant des conversations sur «ce qui se passe» avec les collègues, les voisins et les amis, est aujourd'hui une tâche cruciale pour pouvoir réagir.

L’impérialisme ne connaît pas de vacances

11 juillet, 2020 · Rapport hebdomadaire

Nadia Calviño et Paschal Donohoe

L'agonie de l'UE, la possible nucléarisation d'une Turquie de plus en plus en désaccord avec les États-Unis et l'UE, et la militarisation du conflit entre les États-Unis et la Chine ont été les principales feux rouges du conflit impérialiste au cours de cette semaine.

Fragilité et crise idéologique

6 juillet, 2020 · Rapport hebdomadaire

Il est significatif que la crise actuelle soit aussi une crise idéologique, c'est-à-dire une crise des discours qui sous-tendent la domination sociale du capital. Elle montre l'épuisement historique du capitalisme d'état dans lequel nous vivons. C'est l'autre facette de son incapacité à empêcher la dévaluation du capital.