Étiquette : centralisme

Les syndicats et la vente à la découpe des conditions de travail

20 février, 2022 · Actualité

Référendum syndical chez Ford Almussafes en début de semaine. Chaque fois que les syndicats organisent une vente aux enchères à la baisse des conditions de travail, ils recourent à la cérémonie d'atomisation et de réduction au silence de l'urne et du bulletin secret, une alternative "démocratique" à la discussion ouverte et au vote à main levée lors d'une assemblée collective... de peur que l'on s'aperçoive qu'il existe un intérêt collectif capable de s'imposer face à la peur individuelle.
Référendum syndical chez Ford Almussafes en début de semaine. Chaque fois que les syndicats organisent une vente aux enchères à la baisse des conditions de travail, ils recourent à la cérémonie d'atomisation et de réduction au silence de l'urne et du bulletin secret, une alternative "démocratique" à la discussion ouverte et au vote à main levée lors d'une assemblée collective... de peur que l'on s'aperçoive qu'il existe un intérêt collectif capable de s'imposer face à la peur individuelle.

Les idées et même les expressions du bidenisme commencent à s’infiltrer dans la propagande étatique européenne. La plus frappante concerne les avantages supposés des « syndicats forts ». Selon Biden, la faiblesse des syndicats aux États-Unis a permis aux grandes entreprises automobiles de convertir la multilocalisation en dumping salarial. Cependant, l’expérience européenne nous dit exactement le contraire : au sein de l’UE et même au sein d’un même pays, dans les secteurs où les syndicats sont « forts », ce sont les syndicats eux-mêmes qui organisent la concurrence entre les usines d’une même entreprise et la vente aux enchères à la baisse des conditions de travail.